Voici un jeu comme la production actuelle ne nous offre pas assez. Un jeu éducatif venant contribuer au devoir de mémoire de cette période où le monde était plus sombre qu’à l’accoutumé. Plus de cent ans après cette guerre et avec la disparition quasi-totale de ses témoins, il est vital de continuer en tant que société à s’assurer que nous n’oublierons pas les leçons de cette guerre. Ce jeu sert ce but et prouve une fois encore à quel point ce média versatile pu être bien plus qu’une distraction.

Revivre l’horreur de la Grande Guerre, pour ne jamais oublier

Le jeu raconte l’histoire de quatre anonymes pour nous faire rentrer dans le quotidien de cette guerre comme aucun cours théorique ne le pourrait. En soignant sa bande-son, son design et en peignant avec forts détails et anecdotes tout le tragique de ces années de guerre, Ubisoft retranscrit à merveille une époque cauchemardesque, venant compléter les enseignements scolaires et offrir des clés de lecture supplémentaires.

Dés les premiers instants la guerre va contraindre Emile, un des personnage principaux, à devoir quitter sa vie paisible de fermier, sa fille ainsi que son gendre alors qu’ils attendent un enfant. Il va alors très brièvement se retrouver dans un camp d’entrainement de l’armée française, où l’on sent parfaitement toute la précipitation, l’amateurisme et le manque complet de recul qui attendait ces futurs soldats fraichement appelés par leur pays.

A peine ce court tutoriel passé, Emile charge déjà à travers les terribles tranchés qui auront fauchées tant de vies. Absurde, sanglante, brutale : aussi improbable que cela paraisse, le jeu arrive à fidèlement retranscrite cet enfer avec un rendu visuel sous forme de dessin qui permet heureusement d’adoucir l’expérience – et même d’imaginer laisser la manette à une personne relativement jeune.

Emotions

Dés ces premiers instants et tout au long de ce qu’il est tout de même étrange d’appeler un “jeu”, l’émotion intense que l’on ressent ne vous quittera pas.

Entretenue par des situations tragiques détaillant comme rarement les horreurs de la guerre, vous assisterez à des batailles sanglante où des soldats des 2 camps seront fauchés par milliers. Un gâchis atroce de barbarie que le jeu nous rappelle à chaque scène. La vie des blessés, comme de ceux qui survivent dans cet enfer ainsi que celle des civils, bombardés par des gaz empoisonnés ou encore des prisonniers de guerre : c’est bien tout l’ensemble du spectre des ravages de la guerre qui sont ici dépeint, sans se concentrer uniquement sur la partie la plus visible : les champs de batailles. On va prendre pleinement conscience de toutes les souffrances invisibles qui résultent d’un conflit global. Poignant de réaliste, la narration est toujours très juste et respectueuse, arrivant à apporter un peu de légèreté grâce à des personnages très charismatiques. Ce qui aide à affronter les situations affreuses rencontrées dans le jeu : vie dans les tranchées, soins aux blessés, charges suicidaires contre des nids de mitrailleuse. On ne peut que se dire que nous avons de la chance en pensant aux hommes et aux femmes qui ont eu à vivre ce cauchemar.

Un monde en ruine

De nombreux anciens combattants et civils ont été sollicités afin d’apporter le plus de précision dans cette oeuvre. Ainsi tout au long du jeu l’on découvre des objets du quotidien, affreusement déformés par ce monde ravagé. C’est ainsi que les masques à gaz pour animaux ou autres objets sculptés à partir d’obus racontent chacun une histoire terrible. Impossible de ne pas être captivé et horrifié par l’existence de ces objets, le jeu nous apportant en effet toutes les clés pour expliquer leur présence ou les origines de leur création, en revenant avec beaucoup de détail sur ce qu’était la vie à cette triste époque.

Un gameplay intéressant, sans plus

Le plaisir du jeu n’est pas ici dans son gameplay, étant donné que l’histoire est passionnante et qu’en décrocher est difficile : les incessants rappel à la réalité la rendant impossible à occulter. Ceci dit le challenge est bien dosé, la jouabilité simple et bonne quand au level design il est rarement pris en défaut et je n’ai été bloqué qu’à un ou deux moments. Il faut appréhender cet expérience vidéoludique comme un reportage immersif très interactif dans lequel on ressort forcément marqué.

🎓 Une aventure historique extrement documentée à travers une des périodes les plus insensée de l’humanitée

Avec un gameplay simple, au service de l’histoire et sachant se faire oublier, Soldats Inconnus nous transporte dans le monde 14-18 via une bande son et une histoire captivante